L'arythmie cardiaque

Le cœur bat en moyenne entre 60 et 90 fois par minute chez un adulte. Parfois, il bat de façon irrégulière. On parle alors de troubles du rythme cardiaque ou encore d'arythmie. Une pathologie qui concerne des milliers de personnes au Maroc. L'arythmie génère fatigue, essoufflement, étourdissement, faiblesse voire perte de connaissance.

Le cœur est composé de quatre cavités, couplées deux par deux, qui forment le cœur droit et le cœur gauche. Le sang veineux, appauvri en oxygène, qui revient des organes qu'il a nourris, arrive à l'oreillette droite par la veine cave. De l'oreillette droite, le sang passe dans le ventricule droit. Puis il rejoint les poumons, où il élimine le dioxyde de carbone et "fait le plein" en oxygène. Le sang oxygéné revient dans l'oreillette gauche, passe dans le ventricule gauche. Il est éjecté par l'aorte pour aller nourrir tous les organes et tissus du corps. Le cycle peut recommencer.

Pour assurer son rôle de pompe, le cœur (qui est avant tout un muscle : le myocarde) doit se contracter. Il se contracte de manière involontaire et spontanée. Il est capable de faire ça parce qu'il dispose d'un système nerveux interne et autonome, un peu comme s'il avait un générateur électrique juste pour lui. Ce générateur se situe dans la paroi de l'oreillette droite, à son sommet : ce que l'on appelle le nœud sinusal. Le nœud sinusal est constitué d'un amas de cellules nerveuses qui génèrent une impulsion électrique à intervalles réguliers. Le signal électrique se propage dans les oreillettes, un peu comme des petites vagues créées par un caillou dans l'eau. Les oreillettes se contractent et éjectent le sang. Puis, c'est le tour des ventricules.

Pour répondre aux besoins du corps quand nous faisons un effort, le cœur s'adapte et accélère son rythme. Mais toujours de manière régulière et sans qu'aucune gêne ne soit ressentie. Lorsqu'il y a une anomalie de la conduction électrique dans le cœur, les battements du cœur s'accélèrent ou ralentissent anormalement, ou encore deviennent anarchiques sans raison extérieure, on parle de troubles du rythme (ou arythmies cardiaques).

On parle de bradycardie quand la fréquence cardiaque diminue. La tachycardie désigne une augmentation de la fréquence cardiaque. Quand les oreillettes se contractent de manière anarchique et inefficace, on parle de fibrillation auriculaire. Les extrasystoles sont des battements du cœur qui surviennent en dehors des battements normaux. Il existe aussi d'autres formes d'arythmie.