Holter rythmique

 

Le Holter est mis en place le matin au cabinet du cardiologue. Les électrodes sont collées sur la poitrine : elles qui captent les battements et l’activité électrique du cœur et les transmettent par un câble au boîtier porté à la taille.

Après nettoyage de la peau, le médecin colle sur le thorax 5 à 6 électrodes reliées à un enregistreur. Chez l’homme, un rasage peut être nécessaire au point d'application des électrodes. Il est ensuite fixé à la ceinture, il n’est donc pas gênant pour vaquer à ses activités habituelles.

La méthode est totalement indolore et sans risque. L'appareillage peut gêner, notamment la nuit, et il faut s'abstenir de bains et douches pendant la durée de l'enregistrement (l'eau risquerait de détériorer l'appareil et de décoller les électrodes). Enfin, il faut remplir un "journal" relatant les différentes activités et périodes de repos et d'effort, ainsi que les symptômes éventuels. Quelques rares personnes à la peau sensible présentent des rougeurs ou, de manière exceptionnelle, des phénomènes allergiques au niveau des électrodes (qui sont à usage unique et hypoallergique) qui se résorbent rapidement après retrait.

L’appareil peut analyser plus de 100 000 battements cardiaques. Sur une fiche qui est transmise par le cardiologue, la personne doit signaler tous les évènements de la journée qui pourraient modifier son rythme cardiaque (repas, effort, émotion) ainsi que leur heure de survenue. En comparant cette fiche avec les données enregistrées, le médecin peut savoir si modifications de rythme sont celles qui étaient attendues.