Cardiologie

La cardiologie est la spécialité médicale qui étudie le cœur et ses maladies. Le médecin spécialisé pratiquant la cardiologie s'appelle le cardiologue. Par extension, il s'intéresse également aux problèmes vasculaires.

La cardiologie concerne toutes les affections du cœur et des vaisseaux.

La consultation du cardiologue

Les symptômes d’appel qui amènent à la consultation sont les douleurs thoraciques, l’essoufflement anormal, les palpitations, les malaises et les syncopes. Tout symptôme survenant à l’effort doit faire penser à une maladie cardiaque.

La consultation avec le cardiologue comporte un interrogatoire approfondi des symptômes et la réalisation d’examens complémentaires : l’électrocardiogramme ou ECG (enregistrement de l’activité électrique du cœur) et l’échographie cardiaque qui permet de voir le cœur en mouvement, de juger de sa taille, de sa contractilité et du bon fonctionnement des valves.

Recherche des facteurs de risque cardio-vasculaire :

  • Âge avancé
  • Sexe (le risque cardiovasculaire augmente sensiblement chez l'homme à partir de 50 ans, et chez la femme à partir de 60 ans)
  • Hérédité (il est essentiel de dresser un arbre généalogique du patient)
  • Tabagisme
  • Hypertension artérielle (Prise de la Pression artérielle)
  • Dyslipidémie (réalisation d'une Exploration d'anomalie lipidique)
  • Diabète (réalisation d'une mesure de la glycémie à jeun)
  • Obésité (calcul de l'IMC)
  • Sédentarité

Certains de ces facteurs de risque cardiovasculaire sont dits « modifiables », et sont importants à rechercher dans la mesure où ils peuvent être modifiés justement, c'est-à-dire diminués, traités, éradiqués, etc. C'est le cas du tabagisme, de l'hypertension artérielle, de la dyslipémie, du surpoids, du diabète, etc. au contraire de l'âge, du sexe ou des antécédents familiaux, qui ne sont pas modifiables.

Anamnèse (interrogatoire) :

  • recherche d'une douleur thoracique, d’un essoufflement (dyspnée), de pertes de connaissances (lipothymie, syncope), de palpitations, de claudication intermittente (les douleurs à la marche peuvent être un signe d'artériopathie des membres inférieurs).

Examen clinique :

  • l'auscultation cardiaque ;
  • prise du pouls et de la pression artérielle ;
  • l’auscultation des poumons ;
  • recherche des pouls, auscultation des vaisseaux à la recherche d’un souffle ;
  • recherche de signes d' insuffisance cardiaque : œdèmes des membres inférieurs, gros foie

Examens complémentaires

Suivant la pathologie on peut avoir recours à :

  • une radiographie de thorax
  • un électrocardiogramme
  • une échocardiographie
  • une épreuve d'effort, éventuellement couplée à une scintigraphie
  • un holter cardiaque
  • un MAPA (= Monitoring ambulatoire de la pression artérielle)
  • un test d'inclinaison
  • une imagerie par résonance magnétique cardiaque
  • un scanner coronaire
  • un bilan biologique spécifique avec dosage de : LDH, troponine, Peptide cérébral natriurétique(BNP), transaminases, par exemple.

ou encore, au cours d’une hospitalisation, à :

  • une coronarographie,
  • une exploration électrophysiologique
  • une artériographie

Terminologie

La cardiologie peut être divisée en sous-spécialités :

  • la rythmologie qui étudie les troubles du rythme cardiaque et les troubles conductifs,
  • l’angiologie qui étudie les pathologies des vaisseaux,
  • la phlébologie qui étudie les pathologies des veines,
  • la cardiologie pédiatrique chez l’enfant.

Suivant la technique utilisée, on peut avoir affaire à un :

  • hémodynamicien qui analyse les pressions et les débits cardiaques suivant différentes méthodes,
  • coronarographiste qui pratique la coronarographie permettant de visualiser les artères coronaires,
  • angioplasticien qui va dilater les artères coronaires malades à l’aide d’un ballon, introduit par voie artérielle,
  • électrophysiologiste qui analyse les phénomènes électriques du cœur par introduction de sondes dans les cavités cardiaques.
  • stimuliste qui pose des pacemakers ou des défibrillateurs implantables.
  • échocardiographiste qui examine le cœur à l’aide d’ultrasons

La cardiologie invasive consiste à explorer le cœur en introduisant des sondes directement dans les cavités cardiaques. Ces sondes sont montées à travers la peau par le réseau veineux ou artériel.

La cardiologie interventionnelle consiste à traiter les maladies cardiaques par les méthodes de la cardiologie invasive